Antoine Griezmann Bad Buzz

Douleur + Twitter = Bad Buzz dans Une Société de Victimes

Le web. Les plaintes. Twitter. Les victimes. Des victimes partout. Des victimes qui veulent que vous « checkiez vos privilèges de mâle blanc ».

Ce week-end, coup sur coup, j’ai regardé de loin trois scandales / bad buzz sur twitter, en me disant que je n’avais plus grand chose à faire dans ce monde, à part entrer en résistance peut-être, vu la tournure des événements.

Des forces que je ne comprends pas. Un monde qui va dans une direction qui n’est pas vraiment la mienne (j’aime la Liberté plus que tout. L’égalité aussi, dans l’idée, c’est bien. Et la fraternité. Avec mes frères et mes soeurs, on se fait des blagues. On se parle sans filtre).

A la vue des trois bad buzz qui suivent, j’ai du mal à savoir si je suis intolérant face à l’intolérance des victimes, ou trop tolérant face à « l’oppression » ou la maladresse de ceux qui ont déclenché ces polémiques sur les réseaux.

Retour sur l’éviction de Tex, le bad buzz de Miss France et la polémique du déguisement d’Antoine Griezmann.

Bad buzz pour Tex : blague de merde, réactions de merde

Le premier bad buzz concerne Tex. L’animateur a lâché une blague nulle, beauf, misogyne, une blague sur les femmes battues fin novembre 2017.

Consternation et applaudissements sur le plateau de « C’est que de la télé », animateur mis à pied, animateur viré.

Est-ce qu’on aime se moquer des femmes battues ? Non. Est-ce qu’on soutient les hommes qui battent les femmes ? Non plus. Est-ce que je fais des blagues sur les hommes battus ? Rarement. Tout comme sur les femmes battues. Jamais.

Mais je veux que Tex puisse le faire.

Tout comme je veux qu’Orelsan puisse chanter « Sale pute » sans passer devant la justice, même si ce n’est pas très distingué.

La liberté d’expression se défend H24, pas uniquement quand on prend des balles en terrasse ou dans une salle de concert.

Si certains humoristes montent au créneau pour essayer de sauver la tête de Tex, ce dernier est déjà condamné.

Ce bad buzz de Tex fera date, même si ce n’est qu’un prétexte pour se débarrasser du présentateur de France2.

Ici, c’est une réaction de Stéphane Guillon. Là, une réaction d’Olivier de Benoist qui explique que les gens cherchent la petite bête.

Soutien à mes puncheurs préférés, Gaspard Proust, Fabrice Eboué, Pierre-Emmanuel Barré, tous ceux qui feront rire aux dépens des Arabes, des gros, des Asiatiques, des femmes, des handicapés, des Juifs, des Musulmans, des athées, des cathos, des vieux, des pauvres, des riches, des trisomiques, des grands, des petits, des migrants, des pédophiles, des anorexiques, des stars, des enfants, des sportifs, du clergé, des Noirs, des Blancs, des Jaunes, des Rouges, des Gris etc…

Tirez dans le tas. Faites-vous plaisir. Ne retenez pas vos coups car on a besoin de rire ensemble pour surmonter nos différences.

Ce climat de « politiquement correct » n’est pas fait pour moi. Le rire permet de parler des sujets. Rirons-nous encore quand on ne pourra plus parler de rien ? Pas sûr…

Hashtag de la Ministre Marlène Schiappa : #nerienlaisserpasser. Depuis quand on gouverne à coup de hashtags ?

Prendre des décisions en fonction du vent qui souffle sur twitter, ça me donne envie de me tenir le plus éloigné possible des réseaux sociaux… sauf que c’est un peu mon job d’être dessus. Il faut que je trouve une solution…

Bad buzz miss france

Miss France, bad buzz pour une crinière de lionne

Le second bad buzz nous vient de notre nouvelle Miss France en date. Énumérant les reines de beauté qui la précédèrent, elle parle de la « crinière de lionne » de la Miss 2017, Alicia Aylies.

Pas très malin, voire carrément offensant pour certains qui se plaignent sur twitter et parlent de racisme doux, de racisme latent.

Comme d’habitude dans ce cas de figure, rien n’est ni tout noir ni tout blanc. (Pardon, c’est une expression française, « noir ou blanc », pas une agression envers les « Blancs, les white, les blancos » ou les Noirs. Mais si j’avais dit « gris », me serais-je fait embrouiller par des descendants d’Algériens / Marocains / Tunisiens ?)

Mon conseil de communicant LOL idiot : abattre une lionne ou un lion dans la jungle terrible jungle, l’éplucher à la Bolton dans Game of Thrones, lui voler sa crinière, et parader avec. Comme ça. The Rock ne peut pas avoir tort.

crinière de lionne Miss France

On gérera Aymeric Caron, la PETA et les associations de soutien à la cause animale dans un second temps.

Comment ça, « mauvaise idée » ?

Le bad buzz d’Antoine Griezmann grimé en basketteur noir américain

Notre héros national, l’espoir d’un peuple pour ramener cette Coupe du Monde 2018 de Russie est un gai luron (pardon à tous les homos offensés).

On le sait, il aime les blagues. Et là, il avait décidé, un dimanche soir vers 20 heures de se déguiser. En basketteur. Pas n’importe quel type de basketteur : un basketteur qui aurait la peau noire.

Réaction ultra-rapide des offensés sur twitter, et réaction très professionnelle de la part de la team de Griezmann qui rédige un tweet d’excuses ultra-clean.

C’est une belle leçon de la part de Griezmann : toujours reconnaître l’offense faite. Ne pas la nier. Comprendre que certains puissent être perturbés, attristés, offensés. Reconnaître ses erreurs quand on en a fait.

Un bad buzz par jour au moins. Des indignés partout. Des gens qui n’ont que ça à faire ? Des gens qui passent leur journée à souffrir ? Je ne sais pas si on va vers plus de tolérance, vers plus d’égalité, vers plus de tolérance.

Je n’ai pas de solution pour répondre à la souffrance de tous. Je vous proposerais bien de nous endurcir collectivement et de souffler un peu, de nous détendre, tous…

Je relis cet article américain, reprenant la position de certains humoristes américains qui se plaignent de cette culture du politiquement correct.

Sont-ils juste dépassés, et font-ils partie d’un autre siècle comme nos Coluche, Leeb, Le Luron, Timsit, Les Inconnus ? Cette plainte contre le « politiquement correct » est-elle juste le chant du cygne de ces comiques qui ont perdu la guerre contre les SJW (social justice warriors » ?

Le mot de la fin ? « Aimez-vous les uns les autres » ? Déjà pris ?

Allez, pour la blague…

Bad Buzz Griezmann

Quand j’ai voulu lancer la vidéo de réaction de Stéphane Guillon, c’est une pub avec Antoine Griezmann qui s’est lancée. Et ça m’a fait rire parce que je suis un mâle blanc privilégié, une mauvaise personne donc. (Et encore, « blanc » VITE FAIT, tout le monde n’est pas d’accord avec ça vu mon prénom. Rires. Clap de fin. Vive la République! Vive la France !)

Sélim « Détendez-vous » Niederhoffer

2 comments on “Douleur + Twitter = Bad Buzz dans Une Société de Victimes”

  1. Le problème, ce n’est pas le « politiquement correct », c’est la démagogie. Twitter réduit la taille du Monde et donne la parole à tout le monde. Sauf que chaque situation à son lot de défenseurs et de contradicteurs. Mais si on prend en compte l’avis de tout le monde, on ne s’en sort plus. Ce qui est terrible, c’est qu’UNE voix sur Twitter a aujourd’hui plus de conséquence que 20 000 personnes qui manifestent dans la rue. (En ce qui concerne Tex, je pense qu’il est victime du jeunisme ambiant à France TV. Il était l’un des derniers dinosaures encore protégé du grand ménage entrepris par la nouvelle directrice, ça n’a pas duré… Heureusement que « c’est que de la télé »)

  2. Bonne analyse… Malheureusement oui, je pense que les réseaux sociaux jouent un vilain rôle en donnant la parole à « tout le monde »… et n’importe qui, n’importe comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *